Workshop inspiré GAGA

5S7A9445_2

 

Laura Arend (TEL AVIV) animera un workshop inspiré de la technique GAGA les 5 et 6 novembre 2016

 

Télécharger le bulletin d’inscription

 


 

LAURA AREND

Depuis son plus jeune âge Laura AREND se passionne pour la danse. En 2006, elle intègre le
Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (CNSMDL) puis le Jeune
Ballet. En 2009, elle est reçue au Merce Cunningham Studio pour y apprendre la technique
Cunningham.
Elle quitte alors la France pour s’installer à New York où elle a la chance de
travailler aux cotés de figures montantes de la scène new-yorkaise, parmi lesquelles les
chorégraphes Judith Sanchez Ruiz, Dai Jian ou encore Korhan Basaran. En 2011, après avoir
présenté sa première création à la mythique Judson Church de NY, Laura crée Laboration Art
Company. Elle reçoit le soutien du Carreau, Scène nationale de Forbach et du Centre National
de la Danse de Lyon pour créer la première pièce de la compagnie Le Pli.
Avide de découvrir de nouveaux horizons, elle quitte les Etats-Unis en 2011 pour intégrer la Kibbutz Contemporary Dance Company (KCDC) en Israël.
Professeur invitée au CND de Lyon, Mark Morris à New-York ou encore studio Harmony à Marrakech, elle continue de voyager de par le monde et d’échanger avec les artistes des différents pays qu’elle traverse. En Israel, elle poursuit sa collaboration avec les artistes locaux.

En savoir plus sur Laura Arend

 


 

QU’EST-CE QUE LA TECHNIQUE GAGA ? 

 

Technique inventée par Ohad Naharin (chorégraphe), Le « Gaga » est un langage qui lui permet de communiquer avec ses danseurs, et de prendre soin des corps. Le mot puise son origine dans un jeu très connu des enfants israéliens, ressemblant au cricket. Mais Ohad Naharin l’utilise davantage pour sa sonorité très enfantine, et ce à quoi il ressemble quand il est écrit, que pour sa signification.

mr_gaga__sur_les_pas_d’ohad_naharin__visuel_300x300

 

Le Gaga établit une connexion entre le plaisir et l’effort. Ohad Naharin l’enseigne aussi bien à des danseurs professionnels qu’à des personnes n’ayant jamais pratiqué la danse. Il renoue avec l’écoute de nos corps, la conscience de l’espace, les sensations de notre squelette, de notre chair, de nos vêtements et nous pousse à dépasser les limites.

 

 

Reportage ARTE du 26 juin 2010 (8 min)

 

 


 

Pour plus d’informations, merci d’utiliser le formulaire ci-dessous :